Bref aperçu historique des Bahanza

Sous le Royaume Dynastique des Balenge de -1210 av.JC à 1410 ap. JC, la maîtrise de l’art de forger le fer fera de ce Royaume d’Ingoma Y’Uburundi ( Royaume du Burundi) un des plus puissants états militaires de la région ( et même du monde à cette époque). Le début du mythe des « seigneurs de la lance » sont à situer peut-être à cette période. Ce – secret de forge du fer ( ce fameux savoir faire) – sera transmis de génération à génération. La spiritualité régnante, sous le Royaume des Balenge, permettra aux guerriers ( dont parmi ces derniers les Bami ou rois ) de cette époque d’être intrépides.

1380 – 1420 fameux trimvira Fumbije [mushubi] – Jabwe [mulengwe ou mulenge] – Ruhinda [Muhima]

Entre 600 ap.JC à 1100 ap. JC, ( on parle de rois descendants de Ryangombe – Kiranga), le religieux ( le leg spirituel) conduit la destinée du Royaume des Barundi. Ces roi prêtres provenaient du clan des Bajiji. Les Bajiji sont originaires d’une région de la Tanzanie actuelle. Mais ils sont présents en RDC, et au Rwanda mais concentré surtout au Burundi, et en Tanzanie. Mais il apparaît que cette dynastie ne règne pas seul, mais ensemble en parallèle avec la dynastie des Balenge (-1210 av.JC à 1410 ap. JC avec le dernier monarque Jabwe ou Jabré). Cette gouvernance bicephale ( Religieux- gardien de la spiritualité / Guerrier) se poursuivra par la suite …

(1420 à 1966) Dynastie des roi  Baganwa-du clan des Bahanza 

Au 15ème siècle, le mwami Ntare RUTSHASI, guerrier du clan des Bahanza est intronisé par le Muhanuzi Mitimigamba du clan des Bajiji . Le tandem Bahanza/Bajiji aura fort à faire avec les bahima – Bahinda ( que l’on retrouvent en RDC, Burundi, Rwanda, Ouganda, Tanzanie, Kenya – épicentre lac Victoria). Les Bahima-Bahinda sont les adversaires les plus farouches des Bajiji.

Vers1410, le Roi NTARE I RUTSHASI, Muhanza, intronisé par les Bajiji  a combattu RUHINDA (un muhima) pendant près d’une dizaine d’années. La victoire de S.A.R. NTARE I sur RUHINDA marquera à jamais un conflit lointain entre les Bahutu et les Bahima.

1740 – 1820 : Sous le Reigne de Ntare IV Rugamba alias Rubogora Muhanza,  Sebwa, Chef d’état major des armées de Ntare IV, fils de Runyota, frère de Ndwano, défait Baramba (fils de Mpere, le Muhima, du Bugufi ou Buhagaza) près des chutes de la Kagera. Ce dernier s’était fait construire un tambour – kirimutima ou kitutsi, et s’était proclamé indépendant.  Ses trois fils se sont réfugiés au rwanda. Cette  famille  de Bahima fut exterminée.

De 1915 à  1926,  avec le mwami Mwambutsa IV  Bangiricenge et le Muhanuzi Kanyarufunzo (dit Runyota) ce tandem Bami guerrier et muhanuzi ( gardien des valeurs spirituels des Barundi) va perdurer malgré la colonisation.

1926 sera la fin de ce type d’institution politique pour les Barundi, suite à l’exécution par l’administration Belge du Muhanuzi Kanyarufunzo.  La dynastie de Bahanuzi ( pourtant ayant perdurer jusqu’aujourd’hui)  sera mis à l’égard de la destiné des institutions burundaises. Le Mwami, seul, demeurera jusqu’en 1966.

Mgr Gorju citait le grand chef Nduwumwe qui avait affirmé clairement haut et fort : “Ne te méprends pas sur notre origine ; nous autres princes, notre premier aïeul était Muhutu, nous ne sommes que des Bahutu.” Une telle affirmation dans un pays où l’on rend un culte au mensonge et à une époque où n’était ” noble ” que ce qui était tutsi a requis du chef Nduwumwe un attachement certain à la vérité. (Gorju, Julien Mgr, 1938 : ” Face au royaume hamite du Rwanda, le royaume frère de l’Urundi “, Bibliothèque du Congo, N.S. Nr.3, Bruxelles, 1938).

Source: http://www.burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm